Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Infos > Actualités > COMMUNIQUÉ

COMMUNIQUÉ

Le mercredi 20 juin 2018, vers 20 heures, un groupe de caravanes des gens du voyage est entré par effraction sur l’espace enherbé, chemin du stade, face à l’ITEP (l’Institut Thérapeutique Éducatif et Pédagogique).

Cet espace est propriété privé de la commune.

Cette intrusion a conduit à une occupation illicite qui s’est poursuivie jusqu’au vendredi 29 juin, malgré des promesses de départ d’abord le dimanche 24, puis le mercredi 27, puis le jeudi 28, et enfin le vendredi 29.
Les lieux ont été laissés dans un état de saleté avancé.

Il est très difficile de faire cesser légalement ces occupations. La procédure juridictionnelle et/ou la procédure administrative sont longues et coûteuses à mettre en place. Si elles aboutissent, elles conduisent à une expulsion généralement pas avant 8 jours !

Le vendredi 27 juin après-midi, après le départ du groupe, nous avons installé des plots de plus de 2 tonnes à même, nous semblait il, d’empêcher une caravane attelée de passer.

Le dimanche 1 juillet à 12h25 nous avons été informés de l’arrivée d’un nouveau groupe.
Le maire, arrivé très rapidement sur les lieux, a constaté qu’un plot, non encore encastré dans la chaussée, avait été déplacé, qu’un fourgon avec caravane était déjà entré, toujours au même endroit, et qu’une longue file de véhicules se proposait de faire de même.
Il a empêché l’intrusion par l’interposition de son véhicule personnel.

Pendant 11 longues minutes, il a dû faire face à un groupe vindicatif (une vingtaine de femmes, d’enfants d’hommes) de la communauté des gens du voyage qui cherchaient à défendre « leur droit » à entrer, refusant d’emblée une installation sur les aires de grand passage, construites par le syndicat intercommunal afin de se conformer à la règlementation en vigueur en la matière.

Il a été rejoint d’abord par autre un élu appelé en renfort puis par d’autres.
La gendarmerie alertée a déployé des moyens adaptés et a apporté une aide très appréciable.
La permanence de la Préfecture s’est rendue disponible.
Le responsable des aires de grand passage a répondu à notre appel.

Finalement, vers 16h00, après maintes discussions difficiles et après vérification qu’il y avait bien de la place sur les deux aires de grand passage, le groupe se décidait enfin, à contre cœur, à quitter La Tour-du-Crieu, guidé par la gendarmerie.

Dès ce dimanche après-midi, nous avons semi enterré le plot déplacé pour le rendre moins vulnérable.
Début juillet, nous allons parfaire le dispositif.

En conclusion, la meilleure façon de se protéger reste la mise en place d’un système anti intrusion performant.

Si rien n’est fait, nous ne pourrons que déplorer la présence permanente de campements, au cœur du village, sur un espace de qualité qu’il faut préserver.

Voilà pourquoi, sur chemin du stade, la circulation est rendue plus difficile.
Ce dispositif doit nous protéger, mais nous sommes bien conscients qu’il vous apporte une gêne.
Ce dispositif se veut dissuasif.
Il reste expérimental et s’il est possible de l’alléger, tout en lui conservant son efficacité, nous le ferons.

Le maire, Jean Claude Combres

Site officiel de la commune de LA TOUR-DU-CRIEU en Ariège